Accueil Quickexpert Kelexpert Consulting Externalia
Retour accueil
   
  VOTRE RECHERCHE
 
         
      Le portail des services
     spécialisés en Ressources Humaines
 
 
  RH Actualités Retour  
 
Etre heureux au travail: 16 conseils pour diminuer son stress quotidien

Une stratégie globale de prévention du stress traitera les causes du stress sous un angle collectif  par la prise en compte et la régulation des aspects organisationnels ou managériaux. Mais l’implication directe du collaborateur lui-même est indispensable pour obtenir un résultat complet, car le stress reste essentiellement une histoire très personnelle. En effet, si les préconisations concernant l’optimisation des processus, les conditions de travail et la répartition des tâches contribueront à l’allégement des contraintes et des tensions, il est indispensable que chaque collaborateur prenne en main son propre changement pour modifier les facteurs de stress inhérents à son organisation personnelle ou à ses habitudes. Pour cela, il n’est pas forcément nécessaire de recourir à des spécialistes de la psychologie et des techniques de relaxation en tout genre. Quelques règles simples mais essentielles de motivation personnelle ou d’hygiène de vie suffisent à contrôler son état émotionnel et ses ressources intérieures afin de mieux résister à une charge de travail importante  ou vaincre des sources répétées de tension. Voici 16 « recettes » enseignées par des mentors auprès de dirigeants de grands groupes et que nous avons rassemblé pour vous à partir de quelques témoignages.  C’est étonnant comme il est finalement facile de trouver son équilibre au travail !


1/ Les cordialités du matin


Lorsque vous rencontrez vos collaborateurs ou vos collègues de travail, ne les saluez pas avec un « comment ça va » machinal mais prenez le temps de poser vraiment cette question et d’attendre une réponse. Sans faire acte de copinage ou de psy de comptoir, essayez d’avoir une conversation plus posée de quelques instants. La sincérité de votre démarche contribue à resserrer les liens relationnels dans votre équipe. Le jour où l’un de ses membres traversera un moment difficile, vous saurez plus facilement qu’il ne pourra pas être sollicité comme d’habitude


2/ Aménagez des plages libres sur votre agenda pour faire face aux imprévus


Il est impossible de pouvoir anticiper à l’avance les retards et les dysfonctionnements que vous pourriez rencontrer dans votre journée (transports, réunions débutant, incident technique imprévisible…). Par ailleurs,  réaliser une tâche pour la première fois exige un temps d’apprentissage supplémentaire. N’enchaînez pas les réunions. Ne sous estimez pas la capacité de nuisance d’un agenda trop chargé. Si vous avez la maîtrise de votre temps, ne lui courrez plus après avec des plannings trop denses. Prévoyez au minimum 30 minutes de battement entre chaque réunion et rendez vous. Votre productivité ne sera pas en cause, car ces temps non utilisés serviront finalement à vous avancer sur des dossiers de fond.


3/ Faites entrer votre famille au bureau et réservez vos dîners


Certains en sont adeptes, d’autres pas du tout : permettre à vos enfants et à votre conjoint de comprendre ce que vous faites leur permet de comprendre votre environnement. A minima, amenez leurs photos au bureau sur un pêle mêle. Lorsque vous poserez votre regard dessus, vous vous déchargerez aussitôt du stress du moment, le temps de secréter un peu de sérotonine dans votre tube digestif et votre cerveau, contribuant ainsi à diminuer votre nervosité et votre anxiété. Au moins trois fois par semaine, bloquez vos soirées pour dîner en famille avec vos enfants. La force du lien familial est un des antidotes les plus puissants au stress. Enfin, prenez le temps d’être présent aux moments forts de la vie de vos enfants (rentrée des classes, spectacle de fin d’année, conduite des enfants à l’école le matin…) car ces instants de famille ne seront jamais rattrapés.


4/ Pas de réunion commençant après 15h30


Programmez les réunions dans la matinée, au plus tard à partir de 14 heures. Aucune réunion ne doit commencer après 15h30. Les réunions de fin d’après midi ne sont jamais productives car les participants sont tout simplement moins créatifs et fatigués en fin de journée. Prenez la peine de communiquer un ordre du jour et un timing.


5/ Accordez vous des plaisirs et riez au bureau


Faites une vraie pause dans votre journée. Shopping, coups de fil à des amis, footing ou fitness entre midi et deux, wargame en ligne, peu importe mais faites une activité basique pour vous décentrer. Peu importe la durée de cette pause ; elle doit juste servir d’exutoire et vous permettre de revenir sur vos dossiers avec plus de vigueur et de créativité. Par ailleurs, faire travailler ses zygomatiques dissout l’anxiété et préserve du vieillissement prématuré généré par de trop fortes doses de stress. Pour cinq minutes de rire garanti, allez visiter le site de Rémi Gaillard (www. n’importequi.com) et redécouvrez les facéties de la caméra invisible. Désopilant à souhait…


6/ Pratiquez la power-nap ou sieste au bureau, recommandée par la médecine du travail


Pas toujours évident en réalité, mais tous les médecins ou psychologues vous expliqueront qu’une sieste éclair de 10 minutes après le déjeuner facilite la digestion, répare le manque de sommeil et diminue le stress.


7/ Rangez votre bureau pour avoir les idées claires


Nous perdons en moyenne 5 à 10% de notre temps de travail à retrouver un dossier ou une information qui n’était pas nécessaire sur le moment et qui subitement, devient indispensable. Pour vous éviter de stresser à retrouver vos notes écrites à la volée au cours de la journée, ayez en permanence près de vous un cahier. Disciplinez vous également à ranger tous les documents d’un dossier dans une pochette dont la couleur change en fonction de la thématique. Le soir, laissez toujours un plateau de bureau vide. Lorsque vous reviendrez le lendemain, vous éviterez ainsi une bouffée de stress matinale.


8/ Programmez votre horloge biologique interne


Récupérer de journées de travail harassantes ne peut s’effectuer que par le sommeil. La nuit toutes vos cellules se régénèrent et vous ralentissez de 40% le processus de vieillissement si vous savez écouter votre corps et vous mettre au lit dés les premiers signes de fatigue. Manquer un cycle de sommeil équivaut à perdre de 60 à 90 minutes de temps de récupération. Cumulés pendant 10 ans de vie professionnelle, vous perdez ainsi 6 mois de sommeil au total !


9/ Développez la convivialité autour de vous


Le lien social au travail est un puissant antidote au stress.  N’hésitez pas à partager des temps de pause et de repas, voir même à organiser des dîners. La création de relations plus personnelles facilite la confiance, favorise la collaboration et stimule l’entraide collective dans les moments difficiles, évitant ainsi l’isolement qui est une des causes principales de mal être dans nos entreprises aujourd’hui.


10/ Rythmez votre alimentation quotidienne


Faites le plein de calories le matin avec un petit déjeuner gras : pour être en forme, l’organisme a besoin de stocker pour la journée des lipides et des protides. Le Midi, privilégiez des aliments nourrissants mais légers pour éviter un effet de lourdeur en sortant de table. Quant au soir, dîner peu en choisissant poissons gras et légumes. En toutes circonstances, évitez les excitants comme le thé et le café ou le sucre blanc raffiné qui se révèle être un toxique insidieux pour l’organisme.


11/ Libérez votre esprit par la musique


Débridez votre créativité et laissez vous aller en dehors du temps avec des compositions classiques, de l’électro musique planante, de la bossa-nova langoureuse ou du jazz. Ces styles musicaux adoucissent les mœurs et surtout, apporte une réelle décontraction psychologique et physiologique.


12/ Maîtrisez les techniques de concentration


Zapper nuit à la concentration. Des études récentes ont démontré que la multiplication des activités entraîne une diminution importante des performances intellectuelles, décelable notamment par une augmentation du taux d’erreur et un ralentissement de la rapidité de réflexion. Par ailleurs, faire plusieurs activités en simultanée entraîne une tension mentale qui accentue les effets du stress.


13/ Débarrassez vous de vos outils nomades en dehors du travail


Sachez couper le contact en dehors du travail. Le cimetière est rempli de personnes indispensables. Etre rivé à son blackberry à tout moment crée un stress technologique et empêche de retrouver une tranquillité d’esprit indispensable au renouvellement de ses capacités intellectuelles, et donc de sa productivité. Dans la voiture ou dans les transports, éteignez votre téléphone portable. Allumez le deux fois maximum pendant le week end si un dossier en cours est très urgent. Mais sachez préserver votre vie de famille de toute intrusion intempestive du travail.


14/ Supprimez les alertes sonores


Il n’y a rien de plus stressant que de subir le concert décacophonique des alertes signalant l’arrivée de messages sur votre messagerie électronique, du téléphone qui vibre pour indiquer que quelqu’un a laissé un sms, de l’alarme sonore indiquant que votre prochaine réunion commence dans 15 minutes. Tous ces gadgets sonores sont inutiles et parasitent votre concentration qui est le meilleur allié de votre productivité intellectuelle. Lisez vos mails seulement trois à quatre fois par jour. Coupez skype, et les autres logiciels de chat ainsi que les flux RSS  qui vous embarrassent d’informations non directement exploitables.


15/ Ne vous laissez pas scléroser par la routine


Privilégiez les tâches créatives. Dans la mesure du possible, limiter les activités ennuyeuses et répétitives à 30% de votre temps de travail. Au-delà, votre motivation diminue et vous devenez  vulnérable à  l’ennui qui est le terrain de prédilection des syndromes anxiogènes. Perdre l’attrait que l’on ressent pour son travail et se poser la question du sens de son activité professionnelle peut aussi être le signal d’une évolution ou d’une maturation qui vous rapprochera de votre être intérieur. Dans ce cas, n’hésitez pas à vous remettre en cause et accueillez avec bienveillance cette crise : accordez vous un bilan de compétences approfondi pour changer d’orientation ou variez vos expériences professionnelles en développant d’autres centres d’intérêts (ouvrir un blog professionnel, se perfectionner en langues étrangères, maîtriser de nouveaux logiciels ou de nouvelles techniques…)


16/ Sachez faire le vide mental et vous ré-énergétisez


En cas de tension ou de charge mentale prolongée, il n’est pas toujours possible de faire une sieste, d’interrompre une réunion pour aller se changer les idées à l’extérieur ou de regarder un sketch de Rémi Gaillard. En revanche, il existe une technique très puissante instantanément à votre portée : la respiration. Concentrez votre attention sur l’inspir et le respir et prenez conscience de ce que vous faites inconsciemment en respirant. Si vous le pouvez, fermer les yeux et visualiser un flux d’énergie positive entrer par vos narines et circuler dans votre corps pour répandre du bien être. Bloquez votre respiration quelques instants et visualisez en expirant, votre stress sortir de votre corps. Répétez l’exercice 15 fois de suite.

 
            NEWSLETTER
 
 
            CLICK RH ACTUALITES
   
 
 
Logiciel RH, SIRH
Formation, E-learning
Recrutement, Emploi
Talents et Compétences
Externalisation, Organisation
Droit social
Relations sociales
Coaching
            CLICK RH FORMATION
   
 
Vous avez un besoin en formation professionnelle ?

Vous souhaitez être accompagné dans le choix de vos actions de formation ?

Nous avons sélectionné les meilleures actions disponibles sur le marche.
 
   
 
  
   
 
Achetez en ligne votre plan de formation et son financement
Formation Management commercial
Formation Management d'équipe
Formation Management d'entreprise
Formation Efficacité professionnelle
Formation Management RH
Formation Droit social
   
 
 
A propos de Click-RH | Conditions de vente | Mentions légales | Plan du site | FAQ | Glossaire | Presse | Contact
Copyright   Réalisé par ADITEL